Fabien Cappe, a tutor in French, blogs about French and British stereotypes.

Précision importante : le contenu de cet article ne reflète pas l’avis du bloggeur et transcrit une vision plutôt très réductrice de la France, du Royaume-Uni et de leurs habitants. Entente cordiale, n’est-ce pas ?!

Après de nombreuses heures de réflexion à me demander sur quoi j’allais écrire cet article pour la journée internationale du blogging, j’ai eu la révélation : sur les stéréotypes et les clichés qu’ont les Français sur les Anglais. Et si l’inspiration est toujours là, ça sera aussi sur ceux que les Anglais ont sur les Français : pas de jaloux !

Oui, ça sera sur les Anglais parce que, pour un Français « normal », qui ne connaît pas l’histoire précise du Royaume-Uni (ou de l’Angleterre devrais-je plutôt dire), un Gallois, un Ecossais, un Anglais, un Britannique, ou pire encore, un Irlandais, c’est la même chose. Après tout, ce n’est qu’un habitant de cette île paumée, détachée du continent et qui ne veut jamais faire comme les autres. Ce n’est qu’un habitant de ce pays capricieux incarné par sa monarchie rustique et qui ne veut jamais s’accorder avec les autres (Européens surtout). La preuve: les Anglais roulent à gauche, n’ont pas l’euro et veulent voir la tête de la reine partout. En plus, ils sont ultralibéraux même s’ils oublient que le socialisme utopique trouve ses racines en Grande-Bretagne bien avant Marx…

La vie d’un Rosbif vue par un Français (de base) :

L’Anglais est un individu étrange et excentrique. Il commence sa journée en avalant n’importe quoi – comprendre des baked beans, des chips au vinaigre, du brûlé de casserole (marmite) et du pudding. Une bonne andouillette, des escargots et du pâté, c’est tellement meilleur ! Puis, à défaut de l’uniforme tant aimé, il peut passer des heures à travailler l’excentricité de son look. C’est tellement plus gai du jaune ou du vert fluo avec des cheveux et une crête roses dans un pays au ciel tout gris ! Bref, les British sont moches – à l’exception faite d’Audrey Hepburn, Kate Winslet, Naomi Watts, Naomi Campbell, Jude Law, Hugh Grant, peut-être… Bon, presque tous.

L’Anglais va ensuite admirer la photo de sa reine adorée en pensant : « comme je suis chanceux de vivre dans une monarchie pleine de si beaux chapeaux ! ».

Après une courte journée de travail (9-17h) – et parfois même avant – certains iront picoler au pub. Oui, un Anglais boit comme un trou ! Les plus bourgeois iront prendre le thé dans leurs mugs à l’effigie d’Elizabeth… ou au minimum un verre d’eau chaude, comme dans Astérix chez les Bretons.

La vie des Froggies vue par un Anglais (de base espérons) :

A quoi bon parler de ces rustres de Frenchies ?! Ils sont arrogants, toujours en grève et s’opposent au moindre changement. Oh ? Mais n’est-ce pas un point commun avec le British ?

Bref, que les Froggies s’occupent de fabriquer du camembert et de la baguette s’ils ne veulent pas crier famine. Le fromage est l’élément de base de leur alimentation et peut limite faire office de dentifrice vu que de toute manière les Français sont crades. Mais après tout, who cares ? Le parfum existe ! Au fait, faut pas oublier d’où ils tiennent leur petit sobriquet de « froggies » : les protéines ils les trouvent dans les escargots et les grenouilles…

Allez, essayons de leur trouver un point positif, peut-être même deux… Ils sont apparemment doués avec le French kiss et pis ils nous acceptent, nous Anglais, dans leurs campagnes pour racheter des vieilles baraques histoire qu’on profite un peu d’une retraite ensoleillée.

Et puis enfin faut pas oublier que sans eux, le God Save the Queen n’existerait pas.

This blog entry is one of several written by the language staff of the University of Liverpool to celebrate Multilingual Blogging Day. Read the other blog entries in Spanish, Catalan, Basque, German, Italian and Portuguese here.

Advertisements